Emission "Peinture Fraiche" - France Culture





Jean Daive a consacré l'émission " Peinture Fraîche " du vendredi 13 octobre 2006 à Bernard buffet : Pourquoi ? Comment ?


Extraits :

Question : Vous pensez donc que la peinture abstraite ne compromet pas son spectateur ?
Réponse : Ah ! Pas du tout. Bien au contraire !

Qu’elle le repose, qu’elle le laisse aller à vau-l’eau… qu’elle lui permet de s’abandonner… plus : qu’elle ne lui permet pas de se constituer, de faire bloc. Comment la peinture abstraite éveillerait-elle sa colère?
Elle lui laisse la conscience tranquille.


La peinture réaliste est-elle donc une peinture qui contraint le spectateur à l’existence ?
Je le pense. Elle force le spectateur à exister. C’est la contrainte qui le force à exister, ce qui lui est pénible et qu’il ne supporte pas…

Autrement dit, pour vous, la peinture réaliste, précisons « la peinture telle que l’on reconnaît ce qu’elle représente », impose au spectateur existence et conscience.
Oui. Donc elle compromet le spectateur.

ont été invités :
John Sillevis
, Directeur du Musée de La Haye
Maurice Garnier, Galeriste
Eric Troncy, Co-directeur du Consortium de Dijon
Anne Tronche, Historienne de l'Art
Nicolas Buffet, Fils de Bernard Buffet