L'autre avant-garde
 
 
A contre-pied de l'abstraction, le figuratif est à nouveau plébiscité.
La preuve ? Beaubourg l'expose.

Exit les installations, vidéos, photos ... Le bruit circule, il faut absolument redécouvrir la peinture figurative, trop souvent associée à la tradition, à l'anti avant-garde.

Le Centre Pompidou relève le défi et s'exclame "Cher Peintre" en présentant les oeuvres d'artistes, certains très célèbres d'autres moins connus, des années 40 à aujourd'hui. En tête, Francis Picabia et ses nus inspirés de photographies de magazines érotiques. Viennent ensuite les premiers tableaux autères de Bernard Buffet, datant des années 1949-1965.

Consacrés à des sujets tels que le nu, le portrait ou l'autoportrait, ils rejettent radicalement l'abstraction prônée par l'Ecole de Paris.

A coté de ces "barons", des "jeunes", tels que Sigmar Polke ou Alex Katz démontrent que la peinture est le médium d'une autre avant-garde. Celle qui réhabilite le figuratif à contre-courant de l'abstraction.

Une exposition très attendue.
 
Emmanuelle COLPIN - FEMME ACTUELLE - juin 2002